Logo musee de la machine agricole ancienne

NOUVEAU MUSEE DE LA MACHINE AGRICOLE ET DE LA RURALITE
DE SAINT-LOUP ( NIEVRE - FRANCE)

 

Derniers matériels arrivés
Date mise à jour : 25/02/2013

Cette rubrique a pour but de vous informer de l’arrivée à Saint Loup de nouveaux engins, matériels ou outils divers. Certains d’entre eux nécessiteront des travaux importants et ne pourront être présentés au public immédiatement. C’est donc une façon pour nous de vous les faire découvrir.
 
Cliquez sur les photos pour obtenir un format plus grand, sur les réclames et l'appareil photo pour voir des documents d'époque et sur le projecteur pour découvrir les vidéos.
 
 
Dania RECLAME













RECLAME






gif photo



Moissonneuse batteuse automotrice Dronningborg 7 1/2
Fabriquée au Danemark
Moteur Diesel Perkins 4.99
Année de fabrication: 196?

Une nouvelle incursion dans les moissonneuses des pays nordiques, mais contrairement à la Sampo ci-dessous, cette Dronningborg se trouvait en France, près de Vesoul. Elle nous a été enseignée par  Xavier Hory que nous remercions une nouvelle fois. Nous la découvrons au mois de septembre, bien abritée mais couverte d'une épaisse couche de poussière accumulé au fil de vingt cinq années d'inactivité. Après avoir refait les niveaux nous parvenons mettre en marche le moteur. Aux premiers jours de décembre, elle sortira de sa "tanière" pour prendre la direction de la Nièvre.

En 1959, Dronningborg propose sa première moissonneuse automotrice. Elle est baptisée Dania 7 1/2 FT (7 pieds et demi) en référence à sa largeur de coupe correspondant à 2,30m. Elle n'est proposée qu'en version diesel mais peut être équipée au choix, d'une trémie ou d'une plateforme d'ensachage. Le relevage de la coupe est hydraulique, celui des rabatteurs est obtenu au moyen d'un levier mécanique. La boite de vitesse à deux rapports avant est relayée par un variateur manuel. La transmission aux roues avant est assurée par des chaines. La direction suit un curieux cheminement: le boitier de direction étant placé en bout de l'essieu arrière, le volant l'actionne par l'intermédiaire d'arbres et de cardans, l'arbre final passant au centre du tube d'articulation du train arrière.

Outre la vente de moissonneuses sous ses propres couleurs, Dronningborg a également vendu des moissonneuses aux couleurs de Case IH, Massey Ferguson, Fendt et Deutz Fahr.
 
Tracteur à pneus Nuffield 460
Fabriqué au Royaume-Uni
Moteur Diesel BMC
Année de fabrication: 196?

Profitant d'un voyage
dans la région de Pithiviers pour aller voir une moissonneuse au mois de septembre, nous avons fait un détour pour aller voir ce tracteur. Deux mois plus tard, il a rejoint notre commune accompagné d'un tombereau à betteraves. Nuffield est une marque connue à Saint Loup puisqu'un agriculteur du village en possédait un. Il a été remplacé par un John Deere voilà près de 40 ans.

Dans un bon jus d'origine, ce tracteur est encore pourvu de son équipement: masse avant, masses de roues arrière, crochets d'attelage, barre à trous et troisième point. Avec 3,77 litres de cylindrée, son moteur quatre cylindres de 60 cv est toujours vaillant. Sa boite cinq vitesses permet d'atteindre la vitesse de 27,8 km/h. Équipé d'une boîte dix vitesses, son successeur prendra le nom de 10/60.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le gouvernement britannique a incité la société Morris Motors à produire des tracteurs agricoles. Les tracteurs Nuffield  apparaitrons en 1948.
En 1952, Morris entre dans la Birtish Motor Corporation, les Nuffield seront équipés de moteurs BMC deux ans plus tard. Après une fusion avec Leyland, la marque Nuffield disparait en 1969.
RECLAME
Nuffield 460
 
Moissonneuse Sampo 657 LP RECLAME

gif photo













gif photo



Moissonneuse batteuse automotrice Sampo 657 LP
Fabriquée en Finlande
Moteur essence Volkswagen
Année de fabrication: 195?

Nous avons trouvé par hasard cette Sampo sur un site de vente, le seul problème étant qu'elle se trouvait toujours dans son pays d'origine: la Finlande. Loin de nous décourager, nous avons contacté le vendeur avec l'aide d'une traductrice. Marché conclu, nous avons confié le transport à un professionnel qui a acheminé la petite scandinave dans une savoyarde jusqu'à notre musée.

La 657 LP est la première moissonneuse fabriquée et vendue en série par Sampo, elle sera produite de 1957 à 1966 à 2527 unités. La notre, de couleur gris-vert est sortie d'usine avant 1960, elle sera peinte jaune à partir de cette date.
Le numéro 657 indique la largeur de coupe: 6 pieds (1.80m) et celle du batteur: 57cm.
Le moteur VW est celui de la Coccinelle, c'est un 1200cc d'une puissance de 29cv SAE. La boîte comporte seulement deux rapports donnant des vitesses de 1,8 et 13 km.
Le relevage
hydraulique de la coupe est assisté par deux gros ressorts actionnés par l'intermédiaire de câbles et de poulies de renvoi. Ces ressorts étant curieusement placés sur le dessus de la caisse de la moissonneuse. Un autre curiosité concerne les roues arrière qui sont jumelées et qui donnent à cette machine une silhouette effilée.

Les moissonneuses Sampo n'ont, à notre connaissance,  jamais été commercialisées sous cette marque en France mais le constructeur finlandais a produit des modèles pour IH (8.41), Massey Ferguson (MF 430), Braud (S600) et Deutz avec les séries 54 et 55 qui sont toujours en activité sur notre sol.
 
Tracteur Messidor N15
Fabriqué en France
Moteur Diesel Douge
Année de fabrication: 1952

Ce Messidor et les deux tracteurs ci-dessous ont été achetés au mois de juillet à une vente aux enchères qui se tenait dans l'Yonne.

Fabriqué par Douge et Cie à Besançon, le Messidor est entraîné par un moteur Douge GS1 mono-cylindre à 4 temps d'une puissance de 15cv suivit d'une boîte de vitesse à cinq rapports avant et une marche arrière de marque ZF.
La vente de ce p
etit tracteur trapu, dépourvu de relevage, dans un bon "jus" d'origine fut pour nous l'occasion d'ajouter une marque française rare à notre collection.

Dans le monde agricole, Douge fut d'abord connu pour ses moteurs fixes Dollo puis pour ses moteurs à combustion interne destinés à "dieseliser" des tracteurs essence, trop gourmands ou à bout de souffle. La construction de tracteurs commença en 1951 par le N15 , le notre date du printemps 1952 et porte le numéro 112. Messidor fut reprit par Labourier en 1958.
RECLAME
















RECLAME
Messidor
 
Volatier



Tracteur Volatier M1
Fabriqué en France
Moteur essence Citröen
Année de fabrication: 1950

Plusieurs Volatier étaient proposés à la vente aux enchères. Celui-ci a retenu l'attention de Philippe, toujours en quête de tracteurs utilisant une mécanique
Citröen.

C'est un moteur de type M11 monté sur les U23 associé à sa boîte de vitesse à 4 rapports qui propulse ce tracteur artisanal. Les pièces d'allumage et de carburation sont manquantes mais il devrait être assez facile d'en retrouver du fait de la large diffusion de ces moteurs à l'époque. Constitué
simplement de deux longerons en U, le châssis reçoit un relevage manuel à l'arrière et une barre de coupe ventrale.

Ces tracteurs étaient fabriqués par Marius Volatier à Rancy en Saône et Loire. La production confidentielle de quelques unités par an s'est toutefois étalée sur près de 30 ans. Cet exemplaire porte le numéro 152.
 
Tracteur Fahr D133 N
Fabriqué en Allemagne
Moteur Diesel Guldner
Année de fabrication: 1960

Avec la présence d'un concessionnaire Deutz-Fahr sur la commune, il n'était pas rare de rencontrer des moissonneuses rouges Fahr dans les champs de Saint Loup. Mais pour ce qui est des tracteurs, le vert régnait en maître. Pas un Fahr à l'horizon !

Guy à comblé cette lacune en adoptant ce Fahr D133 N qui est un proche cousin du Güldner A3K Burgund, ces deux tracteurs partagent en effet la même mécanique. Le moteur Guldner est refroidi par air, c'est un trois cylindres de seulement 1,320 litres. Il atteint sa puissance de 25cv à  2600 tr/min, régime élevé pour l'époque. La boîte à deux gammes donne au total huit vitesses avant et quatre marche arrière. L'option du relevage hydraulique n'avait pas été retenue sur ce tracteur qui se contente d'une barre à trous fixe et d'un crochet d'attelage.

Le D133 N fut l'un des derniers modèles construit, la production des tracteurs Fahr s'éteint en 1961.

RECLAME
Fahr D133 N
 
Batteuse Montbrisonnaise RECLAME

gif photo








gif photo


Batteuse La Montbrisonnaise
Fabriquée en France
Année de fabrication: environ 1930

La Montbrisonnaise était construite par les ateliers F.Cognasse à Montbrisson, dans le département de la Loire.
C'est une batteuse dite: "en travers", c'est à dire que le batteur est placé perpendiculairement aux essieux. Celle-ci se trouvait dans le département du Puy de Dôme.

Un astucieux système permettait de replier les secoueurs pour faciliter son transport et son remisage. Pour passer en mode de travail, il faut dans un premier temps attacher les câbles du treuil aux extrémités de l'arbre d'entraînement de la table de secouage puis déplier celle-ci en même temps que la table de liage jusqu'à ce que les pieds de cette dernière reposent par terre. Ensuite il faut décrocher les câbles pour les accrocher au bas de la table de secouage afin de la relever puis pousser la table et les secoueurs vers la sortie du contre-batteur. La dernière étape consiste à relever les côtés de la table puis déplier le plancher au dessus des secoueurs.

La Montbrisonnaise semble avoir connu une diffusion assez locale. On en trouve encore quelques exemplaires, essentiellement dans la région Auvergne.
 
Moissonneuse batteuse automotrice  Hofherr-Schrantz
Fabriquée en Autriche
Moteur Diesel Mercedes OM636
Année de fabrication: 196?

Drôle de voyage pour cette moissonneuse qui, jusqu'ici, était toujours restée dans son "pays natal": l'Autriche. Armés d'un 4x4, d'une remorque et de pas mal de courage, deux de nos membres ont parcouru près de 2600 km pour qu'elle rejoigne notre musée. Pour cause de poids excessif, le moteur sera démonté et restera sur place et c'est un autre de nos membres qui profitera d'un séjour en Allemagne pour le rapatrier.

Avec 1,90m de largeur coupe, cette moissonneuse est destinée aux petites exploitations et offre un gabarit et des performances comparables à de nombreuses machines d'autres marques que l'on trouvait au début des années 60. Fait rare, elle est équipée d'un blocage de différentiel.
Il semble qu'elle fut proposée sur le marché français comme en atteste un prospectus écrit dans notre langue (cliquez sur Réclame). Cependant, nous n'avons trouvé aucune trace d'une Hofherr ayant moissonné en France.

La firme austro-hongroise HSCS est bien plus connue pour sa production de tracteurs "Le Robuste" que pour ses moissonneuses. Les tracteurs seront fabriqués à Budapest, en Hongrie; les moissonneuses, à Vienne, en Autriche.
RECLAME

gif photo

gif photo

Hofherr
 
Ransomes 902 RECLAME

gif photo





gif photo


Moissonneuse automotrice Ransomes 902
Fabriquée en Angleterre
Moteur diesel Ford
Largeur de coupe: 3m
Années de fabrication: de 1958 à 1964

Cette Ransomes "sommeillait" depuis plusieurs années dans un champs situé à une trentaine de kilomètres de Vichy, dans l'Allier. La végétation ayant commencé à l'envahir,  il a d'abord fallu la dégager avant d'organiser son rapatriement.

La 902 fait partie des grosse machines de l'époque et est proposée avec deux largeur de coupe: 10 ou 12 pieds ( 3m ou 3,65m). Son moteur à 4 cylindre n'est autre que celui qui équipe les tracteurs Fordson Major. D'une puissance de 58cv, il est placé sous le convoyeur. La boîte de vitesse à trois rapports avant est relayée par un variateur d'avancement à commande hydraulique.

La Ransomes 902 est la première automotrice construite par Ransomes, Sims & Jefferies. Peu d'exemplaires ont été importés en France contrairement aux petits chenillards  de la marque anglaise.
 

Si vous possédez des renseignements, des documents voir des pièces détachées pour nous aider à restaurer ce matériel.

 N'hésitez pas à nous contacter:     
Haut de page      

 

Plan du site Retour à l'accueil du site