Logo musee de la machine agricole ancienne

NOUVEAU MUSEE DE LA MACHINE AGRICOLE ET DE LA RURALITE
DE SAINT-LOUP ( NIEVRE - FRANCE)

 


Date de mise à jour: 03/02/2012

Aller à la page: 1/2/3

Tracteurs rares, insolites, de petite série...

Insolites : contraire à l'usage, aux règles, à l'habitude (définition du petit Larousse)

Synonymes : bizarre, curieux, étrange, rare, étonnant... La liste de ces synonymes est presque aussi longue que celle de nos matériels.... insolites !


Cliquez sur les photos pour obtenir un format plus grand et sur les réclames.
KOMNICK

Komnick PS2

Construit dans les années 20 dans l’Est de l’Allemagne ce tracteur est sans doute l’un des seuls à avoir été importé en France. C’est le curé Lacoste qui serait à l’origine de son arrivée sur la commune d’Alligny/Cosne (Nièvre). Son moteur à deux cylindres borgnes, verticaux, est doté de soupapes d’admission culbutées et de soupapes d’échappement latérales. Son embrayage quant à lui est du type multidisques, ce qui est plutôt rare pour un tracteur de cette époque. Sa mise en route et sa conduite exigeait, de la part de son chauffeur, des efforts non négligeable. Nous avons peu d’informations sur cet engin et sur les autres modèles proposés par la marque.

Puissance : 25 CV  (ENVIRON)                                                       Nombre de rapports : 3 AV+1 AR
Cylindrée : 3,620                                                     Poids : 2,25 T

Nombre de cylindres : 2

ADN TC 60

ADN TC 60 RECLAME

Cet imposant tracteur à chenilles était fabriqué entre 1945 et 1949 par les Aciéries Du Nord dont les usines se situaient à Maubeuge (Nord) et à l’ Horme (Loire). Un moteur auxiliaire Aster quatre cylindres à essence placé sur la gauche du gros moteur Diesel ADN (licence Man) assurait dans un premier temps le réchauffement du liquide de refroidissement ainsi que de l’air admit de celui-ci , et dans un second son lancement .Environ 200 engins de ce type auraient été produits. Le notre, de la série B, porte le numéro 31* Le conduit d’échappement de l’Aster traverse la pipe d’admission de l’ADN .

Puissance : 60 CV                                                         Nombre de rapports : 4 AV+1 AR
Cylindrée : 12,7 litres                                                   Poids : 8 T
Nombre de cylindres : 4

Renault AFVH

Renault AFVH

Equipé d’origine d’un gazogène Renault, ce tracteur fut construit au Mans pendant la seconde guerre mondiale pour palier à la pénurie de carburant.Conçut pour fonctionner au bois cet imposant dispositif se compose (voir schéma) d’un générateur de gaz pauvre, d’un épurateur-refroidisseur à bain d’eau, d’un épurateur-condenseur vertical et d’un mélangeur à gaz équipé d’un dispositif de starter pour le démarrage du tracteur à l’essence. Une dizaine de minutes est nécessaire pour obtenir un gaz de bonne qualité et seize manœuvres sont à effectuer du lancement du moteur sur l’essence à la marche normale au gaz.
Puissance : 23 CV                                                             Nombre de rapports : 3 AV+1 AR
Cylindrée : 2,384 litres                                                     Poids : 1,8 T
Nombre de cylindres : 4
BUFFLE SE

Buffle SERECLAME

Ce tracteur étroit à quatre roues motrices était fabriqué de 1952 à 1954 par les ateliers chantiers de la Manche situés à Dieppe. Utilisant le moteur de la Peugeot 203 il est équipé d’un relevage hydraulique avec pompe entraînée par l’arbre de prise de force. La transmission entre les deux ponts, assurée par une cascade de pignons et la conception « spéciale » du train avant rendait l’usage des freins indépendants quasiment obligatoire lors des manœuvres en bout de champ surtout si la voie du tracteur était réglée au plus large. Il aurait été construit environ 500 tracteurs Buffle, tous modèles confondus.
Puissance : 20 CV                                                         Nombre de rapports : 2 x {3 AV + 1 AR}
Cylindrée : 1,3 litre                                                       Poids : 1,4 T
Nombre de cylindres : 4
FF

Lanz 2402

Ce Lanz 2402 de la fin des années 50 qui était à l’origine un tracteur vigneron s’est retrouvé perché sur un châssis enjambeur.

Venant de l’Hérault où plusieurs sociétés pratiquaient ce genre de transformation, il est probablement l'oeuvre des établissements Magnard à Montpellier .

L’ensemble plutôt bien construit et relativement maniable pouvait être équipé de rampes pour les traitements ou tirer différents outils de façonnage.
Puissance : 24 CV                                                             Nombre de rapports : 2 X (3 AV+1 AR)
Cylindrée : 2,616 litres                                                     Poids :
Nombre de cylindres : 1
ARNOUX VM 30 H 

Arnoux VM 30 H

Totalement inconnu dans nos vignobles voisins (Pouilly, Sancerre…) en raison d’un espacement des rangs de vigne insuffisant les Arnoux connurent un beau succès dans le sud de la France.

Fabriqué à Miramas dans les Bouches du Rhône et datant de 1960 environ celui-ci à la particularité d’être motorisé par un Deutz F2L712 commun au tracteur D25 de la marque Allemande.

La protubérance ajoutée sur le dessus du capot est destinée à couvrir les caches culbuteurs du moteur.

Seuls quelques exemplaires de la marque reçurent cette motorisation à la place des Céres et Indénor couramment montés sur les versions diesels.
Puissance : 24 CV                                                             Nombre de rapports : 2 X (3 AV+1 AR)
Cylindrée : 1,7 litres                                                     Poids : 1,3 T
Nombre de cylindres : 2
USTRAC 10 A

Ustrac 10 A

Cousin des bouteurs Clark parachutés pendant la seconde guerre mondiale par les troupes aéroportées Américaines, l’Ustrac ne s’en distingue que par la marque de son moteur. En effet, c’est un Continental identique à celui des Massey Harris 81 que l’on retrouve sur celui-ci à la place du Waukesha monté sur les Clark. L’embrayage est obtenu au moyen d’un levier manuel permettant également d’inverser le sens de marche du tracteur facilitant ainsi les manœuvres. Le treuil situé à l’arrière de l’engin servait, dans son usage viticole, au relevage des outils.
Puissance : 21 CV                                                             Nombre de rapports : 4 AV+4 AR
Cylindrée : 2,293 litres                                                     Poids :
Nombre de cylindres : 4
Fiat 80R

Fiat 80 R

Plus puissant tracteur proposé dans le catalogue de la SEVITA du début des années soixante aux cotés (entre autres) du Som 40 H et du Steyr 84 il n’a été que peu importé en France contrairement aux modèles 60C et 70C à chenilles. Son moteur était de même conception que sur ces deux chenillards mais avec un alésage porté à 125 au lieu de 122 mm. Son lancement était assuré par un moteur bi-cylindres à essence lui même lancé par un démarreur électrique. Il est ici équipé de roues arrières de type travaux publics, sa monte d’origine était du 14 x 34.
Puissance : 80 CV                                                             Nombre de rapports : 5 AV+1 AR
Cylindrée : 6,872 litres                                                     Poids : 3,6 T
Nombre de cylindres : 4
Marmonier

Marmonier TGRECLAME

Nous avons très peu d'informations sur ce tracteur vigneron si ce n'est qu'il était fabriqué par les établissements Victor Marmonier à Lyon, qui auraient également produit des tracteurs pour la marque Soberfon.

Son moteur est un mono cylindre Ultima de 0,5cl de cylindrée qui développe un dizaine de chevaux. La boite compte trois vitesses avant et une marche arrière. Sur le pont, dépourvu de différentiel, on trouve un système de crabots pour entraîner une seule ou les deux roues comme sur un motoculteur. Un astucieux relevage mécanique a vis permettait de relever les outils attelés derrière sans efforts.

Puissance : 10 CV                                                         Nombre de rapports : 3 AV + 1 AR
Cylindrée : 0,5 litre                                                       Poids : 0,580 T
Nombre de cylindres : 1
Reymond

Reymond 15-20RECLAME

Les établissements Reymond étaient basés à Villefranche dans le Rhône. On leur doit la production des tracteurs et moto-treuils Simplex. A la fin des années 50  Reymond se lance dans la fabrication d'un tracteur-porteur. L'engin se veut polyvalent mais ne rencontre qu'un succès  limité.

C'est une mécanique de Peugeot 203 que l'on retrouve sous le capot. Outre le déplacement de l'engin, le moteur assurait aussi l'entraînement du treuil pour tirer les instruments aratoires dans les vignes. La benne basculante permettait de ramener la vandange ou les fourrages en montant les échelottes et en retirant les côtés. La charge utile de ce tracteur-porteur est de 1,6 T.
 Puissance : 20 CV                                                      Nombre de rapports : 2 X (3 AV+1 AR)
Cylindrée : 1,3 litres                                                     Poids : 1,150 T
Nombre de cylindres : 4

Aller à la page: 1/2/3

 

Plan du site Retour à l'accueil du site