Logo musee de la machine agricole ancienne

NOUVEAU MUSEE DE LA MACHINE AGRICOLE ET DE LA RURALITE
DE SAINT-LOUP ( NIEVRE - FRANCE)

 

Aller à la page: 1/2/3
 
   En 2004, Manuel Cerceau  nous a parlé d'une moissonneuse batteuse automotrice Merlin qui  finissait ses jours dans le pré de son voisin. Nous nous rendons sur place quelques temps plus tard pour découvrir un machine en bien mauvais état et incomplète. Jean Chérouvrier, en passionné qu'il était, nous renseigne sur cette moissonneuse et insiste pour qu'elle soit préservée; la "531" est la première automotricice construite en série par les établissements Merlin et c'est à sa connaissance le seul exemplaire subsistant.
En 2005, la Merlin rejoint nos réserves. Nous plaçons des annonces sur divers revues pour trouver les pièces qu'il nous manque mais nos recherches restent infructueuses.
C'est en 2008 que la situation se débloque avec  la récupération d'une F8-83; cette moissonneuse construite par Merlin pour
Mac Cormick a des éléments communs avec la "531" notamment le renvoi d'angle qui nous est indispensable pour le montage d'un moteur et l'entraînement de tous les organes.
Plus qu'une restauration, c'est en partie une reconstruction qu'il nous faudra réaliser pour vous permettre de voir évoluer cette moissonneuse lors d'une prochaine  Rétromoisson. Voici pas à pas l'évolution de notre travail.
Les photos encadrées peuvent être agrandies en cliquant dessus.
 
Merlin épave La Merlin 531 telle que nous l'avons découvert lors de notre visite dans Le Perche en 2004. Merlin dans le pré
 
IH 8.83

La IH F8-83 qui va nous servir de banque de pièces. La tôlerie est en aussi mauvais état que sur la Merlin 531.
La Merlin et la F8.83

Les deux moissonneuses sont dans l'atelier, le travail peut commencer.
 
Dépose du moteur

Le moteur Perkins et le renvoi d'angle de la F8-83 sont déposés.
 
 
Le support du moteur Agrom

Un moteur diesel Agrom avait été monté sur la Merlin à la place du Renault à essence d'origine. Pour cela, le châssis a été modifié et renforcé.
Nous avons donc ôté tout ce qui n'était pas d'origine et ressoudé à la place le morceau de châssis de la F8-83.
Châssis réparé

 
Moteur Renault "85"

Nous avions dans nos réserves un groupe électrogène entraîné par un moteur Renault "85", c'est ce dernier qui va prendre place sur la Merlin.

Le renvoi d'angle de la F8-83 est désaccouplé du moteur Perkins et le flasque d'adaptation est démonté.
Renvoi d'angle
Moteur Renault

Le renvoi d'angle monte directement sur le moteur Renault, sans pièce d'adaptation. Seul petit problème, le volant moteur du groupe électrogène est différent et ne permet pas de monter le plateau pour l'entraînement du renvoi. Il nous faudra trouver un volant moteur de tracteur Renault 3041 ou 3042.

Notre moteur est dépourvu de démarreur électrique mais ce n'est pas un souci car cet équipement faisait partie des options sur la "531". C'est donc à la manivelle que se fera la mise en route de notre moissonneuse.

Le moteur et le renvoi d'angle sont placés sur la moissonneuse, les barres de direction sont redressées et ressoudées. Un support de pivot de direction est réalisé et fixé sur la cloche.
 
Démontage de la Merlin  Démontage de la Merlin Démontage de la Merlin
Petit à petit, la Merlin est mise à nu. Les éléments de carrosserie que la rouille a réduit en morceaux sont repérés. Contrairement à ce qu'on aurait pu s'attendre, le démontage des pignons, poulies, arbres et paliers se fait assez facilement.
Tôles du dessusSecouageTable de secouageNettoyage
 
Coupe
La coupe est "déshabillée" à son tour.
Coupe démontée

Seul le châssis en forme de X est récupérable.
La coupe au démontage

Phillipe dessoude les éléments à remplacer.
Dépose des cornières HS Remplacement des cornières Tôles latérales
C'est le côté gauche qui a le plus souffert des intempéries, des cornières du bâti ont dû être remplacées.
Les tôles latérales du convoyeur et de la caisse arrière sont refaites à l'identique et présentées sur la machine pour faire les derniers ajustements.
 
Hotte à paille

Notre Merlin était jadis équipée d'une botteleuse. Celle-ci ayant disparu depuis et les chances d'en retrouver une étant bien minces, c'est une hotte qui prendra place à l'arrière pour canaliser la paille.

Pour réaliser cette hotte, nous prenons modèle sur celle de la F8.83. Les dimensions sont toutefois revues à la baisse car la hotte de la 531 était moins haute et moins longue comme nous le montre des documents d'époque en notre possession.

Hotte à paille 
 
Volant moteur

Notre recherche d'un volant moteur ayant porté ses fruits, nous avons pu monter le disque et le manchon d'accouplement sur le moteur.

Parallèlement à cela, le renvoi d'angle est démonté en pièces pour remplacer les roulements et les joints usés et écarter ainsi tout risque de casse.

Renvoi d'angle démonté
 
Toles du dessus neuves Carter du convoyeur
La reconstruction de la carrosserie continue. Les nouvelles tôles avec leur trappe de visite à la table de secouage sont mises en place à l'arrière de la machine. Puis le tire-paille et le batteur sont recouverts de tôles plus épaisses sur lesquelles sera fixé un plancher.
Nous continuons vers l'avant pour remplacer le carter inférieur du convoyeur. Les tôles des côtés sont soudées sur leurs cadres puis placées de part et d'autre du carter, elles recevrons plus tard les paliers de la vis d'alimentation, des rouleaux d'entraînement des toiles et de l'articulation de la coupe.
C'est maintenant au tour des tôles qui se trouvent au dessus du convoyeur d'être refaites avec entres autres la trappe d'accès à la vis d'alimentation placée devant le batteur puis, tout à l'avant, le volet rabattable permettant le montage de la petite toile.
 

Au cours de sa carrière, notre moissonneuse a subi une autre modification de taille. Une partie de la plate-forme d'ensachage a été  démontée pour permettre l'adaptation d'une trémie.

Seule la partie avant avait été conservée pour le maintien des ressorts d'assistance du relevage des rabatteurs, nous avons donc reconstitué le reste du garde-corps avec des cornières neuves.
Nouvelle plate-forme d'ensachage

Ainsi s'achèvent les travaux pour l'année 2008. Rendez-vous sur la page suivante pour voir la suite de la restauration.
 
 

Aller à la page: 1/2/3


<

 

Plan du site Retour à l'accueil du site